JE RECHERCHE
Le palmarès de la semaine : lobbying, crise d'ado et ninjas de pacotille

Le palmarès de la semaine : lobbying, crise d'ado et ninjas de pacotille

Ils sont pour le port d'arme, accélèrent salement au volant de leur pick up quand ils voient un journaliste à proximité. Il leur arrive même de murmurer à l'oreille des chefs d'état. Serrés comme des sardines sur la première marche du podium de la semaine musicale nos gagnants se nomment Action Bronson, Justin Bieber, Rick Ross, Wolf Alice, Rihanna, Bono, Selena Gomez ou encore Jok'Air. Pas sûr qu'ils soient tous ravis de figurer à ce palmarès.

Le "That 70's show" de la semaine : Action Bronson

Perruques, verres fumés, filtre VHS, poursuites en bagnoles, petites pépés, ninjas de pacotille, escapades en deltaplane, explosions en pagaille, mobilier mis en miettes, chutes fatales et sirènes de police : dans « The Chairman's Intent », le nouveau clip d'Action Bronson, il ne manque que Poncherello,

La crise d'adolescence de la semaine : Justin Bieber

Vendredi, l'adolescent de 23 ans s'est vu interdire par le gouvernement chinois de se produire dans l'Empire du milieu, au motif qu'il était trop mal-élevé. Lundi, le Canadien annonçait l'annulation de la totalité de sa tournée mondiale, arguant qu'il avait besoin « de repos et de relaxation ». Enfin, jeudi, au volant de son pick-up, il renversait un journaliste en sortant de l'église. C'est vrai qu'il est mal élevé.

justinbieberforcomplexmagazine01

Le misogyne de la semaine : Rick Ross

Interrogé par une radio new-yorkaise sur la raison pour laquelle il n'avait jamais signé une artiste féminine sur son label, Maybach Music Group, le rappeur Rick Ross livre une réponse de gentleman : « Je ne l’ai jamais fait, parce que j’ai toujours pensé que je finirais par les baiser et foutre les affaires en l’air. Je suis très concentré sur mes affaires. Je dois être honnête avec vous. Vous savez… si elle est belle et que je dépense des fortunes pour des séances photos… il va bien falloir que je la baise de temps en temps. » Forcément...reebok-ceo-uli-becker-said-rick-ross-has-stupid-advisors-around-him-hhs1987-2013

Les sauvages de la semaine : Wolf Alice

Un marcel blanc, un appartement sans ampoules, des instruments sur lesquels on gratte et tape très fort : il n'en faut pas plus pour livrer un clip bien rock'n'roll, le tout en a peine plus de deux minutes. Et ça, les Anglais de Wolf Alice le savent très bien. La preuve avec « Yuk Foo », tiré de Vision of a life, leur album qui paraitra le 29 septembre.

La mise au vert de la semaine, et bien plus : Passion Pit

Michael Angelakos, la tête pensante de Passion Pit, annonce dans une série de tweets qu'il ne produira plus de musique tant qu'il ne se sentira pas mieux. L'Américain souffre de troubles bipolaires.

Les lobbyistes de la semaine : Rihanna et Bono

Rihanna souhaitait lui demander de financer une association qui milite pour l’accès à l’éducation aux enfants des pays en voie de développement. Elle est ressortie de l’Élysée ravi par cette « rencontre absolument incroyable avec le président et la première dame ». Bono désirait s'entretenir avec lui au sujet des questions liées à la crise des réfugiés en Europe. Il a trouvé le couple présidentiel « ouvert pour trouver des manières innovantes pour aider les plus pauvres ». Cette semaine, Emmanuel Macron s'est transformé en festivalier.bono

Le clip qui ressemble à la bande-annonce d'un film bien parti pour tout rafler au festival de Sundance : « Fetish », de Selena Gomez

Le Chuck Norris de la semaine : Jamey Johnson

Jamey Johnson est la star incontestée de la country dite « outlaw » de ce début de millénaire. Et c'est également un homme de convictions. Dimanche dernier, le barbu venu tout droit d'Alabama a refusé de se produire en Caroline du sud, au motif que les organisateurs du concert interdisaient l'introduction d'armes à feu dans la salle. Et Jamey et ses potes n'ont pas pour habitude de se séparer de leurs flingues.demo-jamey-johnson-and-dog-630x436

Le twitto de la semaine : Jok'Air

Le 21 juillet dernier, Jok'Air en avait gros sur la patate, lorsqu'il s'est connecté à Twitter. En 45 minutes et 23 gazouillis, l'auteur de « La Mélodie des quartiers pauvres » délivre un discours dénonçant le racisme en France, distribuant au passage quelques punchlines comme « Une bande de jeunes blancs qui a gagné un match de foot et célèbre dans le métro, certains diront 'ce sont des jeunes, il s'amusent'. Une bande de noirs qui a gagné un match de foot et célèbre dans le métro, certains diront 'regarde moi ces Zoulous' », ou encore « Il n'y aura jamais d'unité vu qu'il n'y aura jamais d'égalité ». Le climax de ce moment de fureur étant clairement : « Il faut que ça brûle comme à Los Angeles en 92. »

L'anonyme de la semaine : Tyler, The Creator

On a écouté deux fois Scum Fuck Flower Boy, le nouvel album du MC californien sorti vendredi. On n'en garde aucun souvenir.