JE RECHERCHE
Etienne de Crecy: Interview

Etienne de Crecy: Interview

Homme de l'ombre, mentor de la nouvelle génération électro et souvent cité par les kids en exemple pour son indépendance et son avant-gardisme, Etienne de Crécy reste, contrairement à son disque le plus célèbre, à l'écart des "Super Discount".

"Hope" est le deuxième morceau inédit que tu présentes en prévision d'un live complet qui devrait sortir en fin d'année. Comment définirais-tu l'esprit du live en question après l'avoir rôdé aux quatre coins du monde?

"Hope" est un des morceaux inédits que je jouais dans le "Cube" (l'incroyable structure conçue par le collectif Exyzt, NDR) jusqu'à maintenant. L'album live qui va sortir sera l'enregistrement du nouveau cube, de la version 2.0 dont 80% de la musique est inédite ! Ce sera donc une nouveauté. Mais l'esprit restera le même : je fais de la musique pour faire danser les gens ! C'est ma mission sur la terre.

La sortie de ce live justement devrait marquer quasiment trois années de collaboration avec le collectif Exyzt. Le cube est aujourd'hui devenu une référence incontournable en matière de VJing. Ressens-tu désormais un besoin de te renouveler de ce côté-là?

Je n'ai tourné que 2 ans avec le cube. Afin de renouveller l'inspiration, je travaille avec Alex Courtes (White Stripes, auteur du clip de  "Seven nation army")  sur de nouvelles  images. Le cube reste une création d'Exyzt, mais qui sera 'utilisé' par alex !  

L'electro est un domaine musical ultra-présent aujourd'hui. Le public commes les artistes se sont clairement renouvelés et les teens ont littéralement envahi les dancefloors. Tu te situes où toi, dans tout ça?

Je ne suis plus un jeune, je ne porte pas de casquette et les baskets m'irritent ! En revanche je n'ai jamais été un puriste en musique, du coup je reste ouvert a la nouveauté. Et, comme je te le disais, ma mission est de faire danser les gens, je ne fais pas de différence de couleur, de sexe ni d'âge !

Tu as commencé ta carrière a un moment où internet n'avait aucune prise sur l'électro. Aujourd'hui les artistes et les labels sont omniprésents, certains blogs de fans imposent les tendances et tu mets d'ailleurs toi-même tes titres à disposition sur ce média. Peut-on dire de manière radicale que l'artiste électro n'existe plus sans internet aujourd'hui?

Rien n'existe hors d'Internet aujourd'hui !

Comment expliques-tu que MotorBass et SuperDiscount, deux de tes projets qui datent des années 90, reviennent à ce point quand on demande à des artistes electro quels sont les albums les plus marquants dans leur parcours?

J'ai eu la chance de commencer a faire de la musique au début de ce mouvement.  Nous n'etions qu'une poignée a produire ce type de son a l'époque. Ces albums sont devenus des références car il n'y avait pas de concurrence a ce moment ! Plus serieusement, je pense qu'on a amené une influence qui nous venait du hip hop à une époque où la musique électronique était exclusivement techno. Du coup cette nouvelle influence a apporté du frais a cette musique. Tout comme les premiers qui ont apporté un son plus 'rock' dans les 00's ont eu une reconnaissance du public. En fait, à chaque fois que quelqu'un rafraichit la musique électronique, tout le monde kiffe !

http://www.myspace.com/etiennedecrecy

Acheter l'EP "Hope", cliquez ici.