JE RECHERCHE
Pan European Recording : 10 ans en 10 titres

Pan European Recording : 10 ans en 10 titres

Fondé en 2007, Pan European a révélé Koudlam, Flavien Berger, Aqua Nebula Oscillator ou Judas Warsky. Poni Hoax, Maud Geffray et Buvette ont ensuite rejoint cette belle aventure musicale et humaine. Résumé de 10 ans de liberté musicale.

Après avoir travaillé dans l’administratif chez Record Makers, le label de Air, Sébastien Tellier et Kavinsky, Arthur Peschaud accompagne Turzi à la basse : « Lors des tournées, on croisait des groupes qui me mettaient des claques sur scène. J’ai eu envie de les aider à faire des disques ! Pan European Recording a démarré comme ça, de façon super ingénue, alors que tous les labels fermaient et que c’était la crise du disque ! Au départ donc, les groupes signés venaient tous de la scène, dans un registre musical entre rock underground, psyché et électro. » Dix ans plus tard, Pan European Recording vient de sortir une consistante compilation digitale, baptisée Rewind, et prévoit dix jours de fêtes, d’expositions et de concerts en janvier dans une salle parisienne. Et Arthur Peschaud, le créateur et directeur artistique du label, revient sur les dix morceaux qui ont fait l’histoire de cette petite maison de disques libre et attachante.

Aqua Nebula Oscillator - Shadow Knows (2008)

« Le label s’est créé sur un socle de trois groupes : Aqua Nebula Oscillator, Koudlam et Kill For Total Peace. Aqua Nebula Oscillator était un groupe qui tournait non-stop. Un groupe intense, avec le même leader, David Spher’Os, et des musiciens qui changent à chaque album. Nous avons fait quatre albums avec eux. David est un personnage qui vit complètement sa musique. Il réside dans une cave du XIIIe siècle. Son logement est une œuvre d’art et lui est quelqu’un qui va au bout de ses rêves, de ses illusions. Son implication, sa passion pour la musique est totale. Aqua Nebula Oscillator est le groupe fondateur du label et nous avons eu de beaux succès avec lui, notamment en signant des licences aux États-Unis pour ses albums, comme sur Tee Pee Records, un des labels de The Brian Jonestown Massacre. »

Koudlam - See You All (2008)

« C’est aussi un artiste croisé en tournée. Il allait à l’encontre de ce que je prônais en tant que musicien : avoir des instruments pour faire une musique élaborée. Lui, il était seul, avec peu de matériel, et il faisait une musique très aboutie. Finalement, il n’y a que le résultat qui compte ! Le succès immédiat de ce titre, “See You All”, a permis au label de vivre les premiers temps. Cette musique, hyper évocatrice, a été utilisée dans des publicités, pour des défilés et aussi dans des films, comme Un Prophète. »

Lisa Li-Lund - 12000 Waves (2011)

« C’est un extrait de la compilation Voyage II : Mort Pour La France / French Underground Voodoo Music. Lisa Li-Fund, c’est la petite sœur un peu vrillée d’Herman Düne. Elle a une naïveté et une profondeur plutôt rare. Courant 2017, nous allons publier un album d’elle. C’est une artiste qui symbolise bien les dix ans du label. Ce sera un disque d’americana assez ambitieux avec des participations de Turzi et d’Étienne Jaumet. Et nous prévoyons pour ce printemps une compilation Voyage III. »

Service – Croissance (2011)

« C’est un groupe de mecs qui se sont rencontrés au lycée. Ils étaient tous cadres dans de grandes entreprises quand nous avons fait un 45 tours avec eux. Ils avaient des hymnes punk assez forts, mais le label n’a publié qu’un seul 45 tours. C’est un projet qui a un peu avorté… Faire ce 45 tours allait à contre-courant de l’esprit du label : Pan European Recording est un label d’artistes et publie des albums. On raconte vraiment l’histoire d’un groupe dans un album. C’est un format qui s’ancre plus dans le temps. D’ailleurs, le label ne fait quasiment pas de maxis et aucun remix. »

Judah Warsky – Bruxelles, capitale de l’Europe (2013)

« Il jouait dans Turzi avant qu’on publie ses albums en solo. Judah Warsky est un multi-instrumentiste (guitare, basse, claviers) qui a plein d’idées et de bons sentiments. Il est un musicien important du label : d’ailleurs, je dirais qu’il joue sur 60 % des disques que nous avons publiés ! Il prépare un nouvel album pour l’été prochain. Ce sera “un album de variétés sous MDMA”. »

Maud Geffray – 1994 (2015)

« C’était l’amie d’un ami. Avec Maud Geffray, c’est une belle rencontre. Elle avait retrouvé ces images vidéo d’une teuf électro de 1994. Elle en avait fait le montage et réalisé un film qui parle de fantômes, de nostalgie, du temps qui passe. Maud a une histoire, du vécu. Quand elle m’a parlé du film, j’ai su que c’était un projet pour le label. Elle en a aussi fait la bande-son, en solo ou avec son duo Scratch Massive. Pour le printemps prochain, Maud Geffray va publier chez nous son premier vrai album solo. Il s’intitule Polar, et va de la techno à des morceaux chantés. »

Flavien Berger - La Fête noire (2015)

« J’ai rencontré Flavien Berger grâce au collectif Sin auquel il participe. Il avait à l’époque des heures de musiques expérimentales sur des cartes SD. Il y avait tellement d’énergie qui se dégageait de lui ! Son premier EP pour le label était instrumental… et j’ai appris par la suite qu’il chantait. En fait, il avait fait un disque de 25 chansons pour séduire sa femme. Un disque d’amour. J’ai découvert alors que c’était un vrai chanteur et du coup, il chante sur son deuxième EP. Puis sur son album Léviathan. Pour cet album, nous avons dû travailler sur le format chanson. Ce qui fut un vrai tour de force : il a fallu rentrer toute l’énergie de Flavien dans des chansons. »

Thos Henley – Frida (2016)

« C’est un chanteur folk anglais que Judah Warsky avait rencontré quand il jouait avec Syd Matters. Thos Henley habitait à Paris et allait repartir, alors, on a enregistré cet album en quatre jours. C’est un disque de pop dépouillée, comme un hommage à Paul Williams. Ce disque est à part dans le catalogue de Pan European Recording, musicalement, et aussi parce que nous signons des musiciens français. Nous avons besoin de nous voir, d’être ensemble. Il y a une dynamique globale des musiciens ensemble et la compréhension est plus forte quand nous sommes tous proches géographiquement. Pour cela, le Point Ephémère a été pendant des années notre salle de répétition, notre studio, notre salle d’écoute, notre QG. »

Buvette - Staring At The Lines (2016)

« Nous avions un ami en commun avec Buvette qui me tannait pour que j’écoute sa musique. Moi, je croyais que c’était trop arty pour le label. Alors que pas du tout. Buvette, il est plutôt globe-trotter avec son sac sur le dos. Il voyage tout le temps. Il est bien le fils de ses parents, juste entre les deux : son père est un hippie et sa mère est une botaniste un peu sorcière ! (rires) En fait, ce n’est pas facile de l’identifier musicalement, mais c’est passionnant de faire des disques avec lui. C’est un grand mélodiste. Il est toujours en pleine réflexion. Il avance. Il y a encore beaucoup d’étapes à venir avec lui. »

Poni Hoax - All The Girls (2017)

« Au départ, j’ai signé Nicolas Ker en solo : nous avons une vraie relation d’amitié autour de la musique. Et puis, Poni Hoax, son groupe, cherchait un label. Alors cela s’est fait naturellement que le nouvel album sorte sur Pan European Recording. Le morceau “All The Girls” est extrait de cet album, Tropical Suite, qui va sortir en février. Le disque a été enregistré en Thaïlande, en Amérique du Sud, en Afrique. C’est l’album le plus abouti, le plus consistant de Poni Hoax. Nicolas, on pourrait faire une bio de 500 pages sur sa vie. Il y a tellement d’anecdotes. On a parfois du mal à le suivre. Peut-être boit-il un peu trop ? »

LEGENDE PHOTO : De gauche à droite, Judah Warsky, Flavien Berger, Maud Geffray et Arthur Peschaud © Samuel Degasne