Music par Mathilde Martin 21.11.2016

C’est officiel, le club Fabric rouvrira ses portes !

Les avocats du club londonien et la Mairie de Islington sont finalement parvenus à un commun accord.

Le maire de Londres Sadiq Khan a annoncé sur Twitter que le club Fabric rouvrirait finalement ses portes. Le Mayor a partagé un tweet dans lequel il remercie « toute personne ayant aidé a trouver une solution qui protège l’avenir du club et garde les clubbers en sécurité ». La semaine dernière, Islington Tribune rapportait que les avocats du club londonien et la Mairie de Islington en étaient à un stade de discussions avancé dans le cas où la licence retirée le 7 septembre serait réhabilitée. Le 8 novembre, le Fabric a soumis un « Manuel de Stratégies et de Procédures Opérationnelles » (« Operational Policies and Procedures Manual ») de 155 pages, évoquant les mesures de sécurité et les services médicaux dont le lieu devrait bénéficier, ainsi que des détails concernant sa gestion et ses nouvelles procédures dans le cas de sa réouverture. Le journal mettait en avant le fait que le club londonien pourrait récupérer sa licence sans passer par l’audience fixée le 28 novembre, et qu’un « timbre d’accord » de la Highbury Corner Magistrates’ Court pourrait même être déposé par un juge cette semaine.

Cette fois ce n’est pas la presse mais bien le maire de Londres en personne qui annonce l’avenir du lieu. Les deux parties sont en effet parvenues à un commun accord. En place depuis mai dernier, Sadiq Khan s’est toujours positionné comme un défenseur de la nuit londonienne. Il avait déjà montré son soutien envers les clubbers et ce haut-lieu de la musique électronique dans un tweet le 16 août dernier. Le Fabric a lui aussi publié un message annonçant la nouvelle. Quelques-unes des nouvelles conditions ont été dévoilées à commencer par un nouveau système renforcé des contrôles d’identité, des agents en tenue banalisée assurant la surveillance au sein du club, la multiplication de caméras et de lumières, l’accès interdit au moins de 19 ans de 20h00 le vendredi à 08h00 le lundi, et enfin le bannissement de toute personnes en possession de produits stupéfiants.