Music par Baptiste Artru 16.11.2016

6,46 mots par seconde ! Le jour où Eminem a battu un record du monde

The Slim Shady est chaud, très chaud, peut-être même trop pour le « rap game ». 

Oui, Eminem est un dieu du rap. Ce n’est pas « Le » dieu parce que le rap n’est pas monothéiste et que beaucoup d’autres divinités ont illuminé le genre, mais faites-vous une raison : le Slim Shady a clairement marqué l’Histoire du hip-hop, et ça pour toujours. Ne serait-ce qu’avec « Rap God » son morceau sorti en 2013 sur son huitième album The Marshall Mathers LP 2. Le mec a cloué le bec de tous les pinailleurs et prouvé une bonne fois pour toutes que sa place était tout là-haut.

Dans cet égotrip, Eminem prend simplement le mic pour exprimer cette conviction bien placée qui lui fait dire qu’il est, quelque part, un « rap god ». A l’écouter on comprend comment, grâce à son flow sec et à son débit fulgurent de mots bien taillés, il a su enterrer chaque MC qui pourrait vouloir se mettre en travers de son chemin. A sa sortie, le morceau est évidemment un succès, il dépasse le million de ventes illico. Et si Marshall est parvenu à s’accaparer ainsi ce lourd statut de « rap god » mérité, c’est pour une simple et bonne raison : il a explosé le record du monde du nombre de mots dans un seul single, et n’a eu besoin que d’une « improvisation » pour le faire.

1560 mots en une chanson

Et vu la performance, on peut affirmer qu’Eminem lui-même ne pensait pas entrer dans le Guinness Book. Le constat est simple, « Rap God » contient 1560 mots, tous claqués en 6 minutes et 4 secondes. La moyenne de mots balancés par le rappeur de Detroit est de 4,29 mots par seconde, « new world record ! ».

Le plus dingue est que tout se joue dans la phase qu’Eminem lâche vers les 4 minutes et 20 secondes. Il rappe alors 97 mots en 15 secondes, soit 6,46 mots à la seconde, un psychopathe. C’est grâce à cette phase que le Slim Shady atteint les 1560 mots et figure depuis dans le Guinness Book des Record, pour avoir écrit « Le plus de mots dans un single ». Et si toi aussi tu veux tenter de rapper comme jamais, rapper comme Eminem : voilà les lyrics du passage le plus rapide (fais quand même attention à pas te baver dessus):

Uh, sama lamaa duma lamaa you assuming I’m a human

What I gotta do to get it through to you I’m superhuman
Innovative and I’m made of rubber
So that anything you say is ricocheting off of me and it’ll glue to you
I’m never stating, more than ever demonstrating
How to give a motherfuckin’ audience a feeling like it’s levitating
Never fading, and I know the haters are forever waiting
For the day that they can say I fell off, they’d be celebrating
Cause I know the way to get ‘em motivated

I make elevating music, you make elevator music

Personne ne peut savoir si le rappeur avait pleinement conscience d’établir à ce moment-là un record du monde, et c’est ça qui est beau. Surtout qu’Eminem aurait déclaré que « Rap God » était à la base une improvisation, « pourquoi être Roi quand on peut être Dieu»*

*Eminem – « Rap God » (punchline de fin)