Music par Kerill Mc Closkey 01.11.2016

Fallait préférer MC Solaar à Tupac pour être branché à L.A. dans les 90’s

Si l’on en croit Will.i.am, MC Solaar était le gars à connaître si on voulait faire le hipster à Los Angeles vers 1995.

Dans les années 1990, alors que la rivalité East Coast / West Coast faisait rage, Tupac était le héros de la Californie. Pourtant né à New York, le rappeur était devenu le rappeur le plus populaire de la côte ouest grâce à des tubes comme « California Love ». Toute la jeunesse de Los Angeles était derrière Tupac. Sauf un mec : Will.i.am, le futur leader des Black Eyed Peas.

Interviewé par l’Abcdr du son, l’amoureux du Louvre a révélé avoir l’habitude de dénigrer Tupac afin de faire son intéressant, et de prêcher la parole de… MC Solaar. « Si tout le monde va dans une direction, on veut toujours prendre le chemin opposé » explique-t-il.

Dans le même entretien, il partage aussi son appréciation le Saïan Supa Crew, avec qui il a bossé, et IAM. Pourquoi Solaar alors et pas un autre ? « A l’époque, c’était le seul rappeur français que je connaissais ! » admet-il. Honnête.