Music par Mathilde Martin 24.10.2016

Vic Mensa dénonce les violences policières dans « 16 Shots »

La rappeur de Chicago montre une nouvelle fois son engagement dans la justice sociale.

Vic Mensa a finalement offert un clip au morceau « 16 Shots », extrait de l’EP There’s Alot Going On sorti le 3 juin. Le rappeur de Chicago prend la parole sur ce morceau pour évoquer les violences policières et l’omniprésence des armes à feu dans sa ville. « 16 Shots » est une référence direct à Laquan McDonald, un adolescent noir de 17 ans abattu de seize balles par Jason Van Dyke, un officier de police de Chicago en octobre 2014. En quatorze ans de carrière, près d’une vingtaine de plaintes pour injures racistes et emploi excessif de la force avaient été déposées contre cet homme. À la même période, des brutalités policières du même types avaient déclenché des émeutes ainsi que de nombreuses protestations dans tous le pays. Mais ce triste évènement avait particulièrement fait réagir la population, d’autant que le juge en charge de l’affaire avait rendu publiques les images tournées par la dashcam de l’une des voitures de police. Des images que Vic Mensa reprend dans le clip de « 16 Shots ». Dans la vidéo, il entre en confrontation avec des agents de police. Tabassé, touché par balle à plusieurs reprises, il se relève à chaque fois et leur demande finalement de baisser les armes.

Depuis toujours, le rappeur de 23 ans s’engage pour la justice social et est un véritable activiste politique. Dans la vidéo « Why I vote » partagée en septembre dernier, il raconte : « Mes souvenirs les plus lointains avec des officiers de polices sont du genre « Hé, retire tes p***** de mains de ton sweat avant que mette un point dans ta p***** de face ! », « Qu’est-ce que j’ai fait ? Quelle loi j’ai brisée ? ».

Crédit photo : © Jenny Regan