Music par Mathilde Martin 09.10.2016

Un mec tape un marathon de dance de 24 heures pour aider le Fabric

Tous les moyens sont bons pour sauver le club londonien.

Début septembre, le Islington Council (conseil municipal du quartier Islington à Londres) retirait la licence du Fabric après avoir décrété qu’il y régnait « une culture de la drogue au Fabric que l’équipe ne peut contrôler ». Le haut lieu de la nuit londonienne n’a pas dit son dernier mot et compte bien faire appel de cette décision. Mais on ne gagne pas un procès sans argent, c’est pourquoi lan Miller, président de Night Time Industries Association (NTIA), a déclaré que l’association lèverait des fonds afin de défendre le club et ce dans l’espoir d’en changer le sort.Avec l’aide de quelques-uns des plus gros promoteurs évènementiels anglais, le club prévoit même une série de trois évènements #saveourculture, en compagnie d’artistes tels que Ricardo VillalobosBen Klock, Nina Kraviz ou encore KiNK.

Et les grands défenseurs de la nuit londonienne ne manquent pas d’imagination quand il s’agit d’aider l’un des clubs les plus réputés de la ville. C’est le cas de Tim Griffith, DJ Anglais et concepteur sonore, qui a décidé de se lancer dans un marathon de danse pendant 24 heures non-stop (pauses toilettes uniquement) afin de lever plus de fonds pour le Fabric. Le pari de ce « danceathon » a été lancé sur la plateforme GoFundMe et a atteint les 1,803 £ sur les 2,000 £ espérés. Le jeune homme a bel et bien dansé du 7 octobre à midi jusqu’au lendemain. Entre la vente de t-shirts #savefabric et l’aide des donateurs, la collecte a atteint les 285,024 £ sur les 500 000 £ nécessaires à cet appel, dont la date d’audience est fixée au 28 novembre.