Music par Greenroom 25.09.2016

Une Intelligence Artificielle se prend pour une star de la pop

Premier album attendu en 2017.

On connaît l’implication de Sony dans le monde musical mais on sait moins que la firme qui a inventé le Walkman continue de bosser dur pour innover.

Via son laboratoire de recherches basé à Paname, le CSL Computer science Laboratory, Sony a permis la création de « Flow Machines », une intelligence artificielle capable d’assimiler une énorme quantité de sons et de les détricoter pour composer un morceau. Mieux : on apprend sur le site officiel de l’expérience que tout un album de Flow Machines est prévu pour 2017. Le dernier extrait s’intitule « Daddy’s Car », c’est un beau bordel pop aussi smooth qu’intriguant. Et ça ressemble aux Beatles pour une bonne raison.

L’intelligence artificielle Flow Machine étudie la construction de pas moins de 13 000 bouts de morceaux. Une fois son analyse terminée, le compositeur français Benoît Carré est intervenu. Il a sélectionné la catégorie « The Beatles » et Flow Machines a fait le travail de composition. Carré s’est ensuite penché sur l’écriture des paroles, les arrangements et a ajouté quelques secrets de productions.

Il existe un autre morceau de Flow Machines intitulé « Mr Shadow ». Pour celui-là, c’est la catégorie « American songwriters » qui a été sélectionnée. Plus d’explications par ici.