Music par Mathilde Martin 18.09.2016

Mais c’est pas de la techno, c’est de la tekno !

Et vous, vous connaissez la tekno ?

Vous avez certainement déjà vu sur vos groupes de « track id » ou de « bons plans soirées » cette fameuse question : « Quelqu’un connait un bon spot pour écouter de la tekno » ou encore « Je lâche ce petit track de tekno, faites tourner les vôtres ». Halte là ! Nul besoin de s’affoler et d’incendier ces braves personnes qui sont loin d’avoir un problème d’orthographe. Tekno n’est pas un triste détournement orthographique de techno comme pourrait l’être « kikou » avec « coucou ». Effectivement techno ne s’écrit pas « tekno », mais le terme tekno en lui-même existe bel et bien. Explications.

Les moins courageux mettrons fin à leur recherche Internet sur cette information : « Tekno, l’un des plus importants fournisseurs européens de camions miniatures. ». Erreur. Vous vous doutez bien qu’on parle ici de musique. La tekno est en fait un genre musical ayant émergé au début des années 90’s, en même temps que le mouvement des teknival.

    • Pour illustrer le propos, vous pouvez matter ce numéro de l’émission d’Arte Tracks au sujet de Spiral Tribe, à l’origine du premier teknival européen organisé à Beauvais pendant l’été 1993.

Le genre Tekno puise ses influences dans d’autres styles comme la jungle, la techno, le hardcore ou encore la rave. Il est souvent accompagné de sample récupérés un peu partout, dans des émissions TV comme des films, ou encore lors de discours politiques. Pour illustrer le genre on peut citer des artistes comme Crystal Distortion, 69db, Curley et Unit Moebius – tous membres de Spiral Tribe -, Les Boucles Etranges, FKY, Babylon Joke, Arobass, Gotek, Floxytek, Suburbass, Zone-33, Mat Weasel Buster, Narkotek, Kernel Panik, Revolt99, Infrabass, Vinka, Banditos, Diablo (LSDF), Teknambul, Spiralheadz, Asphalt-Pirates, Puissance K, ou encore Psychospores.

Avec le temps, la tekno a aussi pris le nom de spiral tekno, hardtek, tribe, tribetek. Elle a elle aussi laissé place aux développement de sous-genres musicaux comme le frenchcore, à mi-chemin entre hardtek et new style hardcore. Si vous avez encore du mal à vous faire une idée, on vous laisse avec ces quelques tracks :