Music par Greenroom 20.09.2016

Mirage Club sort un clip sportif pour le très eighties « Droppin My Bones »

Le duo toulousain se jette à l’eau avec le titre le plus rock de son nouvel EP.

Chez Mirage Club la dualité est totale et leur musique le montre. Un peu à la Jamaïca et Phoenix, Pierre et Maxime percutent le rock avec l’électro, histoire de tenter l’alchimie entre les styles qui les ont fait mûrir : « On a fait notre maturité musicale dans les années 2000. Entre Daft Punk, Cassius, Sébastien Tellier et Phoenix d’une part, et Franz Ferdinand, les Arctic Monkeys, The Strokes et Queen of The Stone Age d’autre part. C’est un mix entre la musique club française très sophistiquée et le renouveau du rock anglo-saxon. On mixe les deux univers, on cherche à faire fusionner les styles pour en faire un truc original« . Le résultat a pris plus d’un an de travail et s’écoute dans les 5 morceau du tout nouvel EP Limousine.

« on aime bien donner des repères très évocateurs »

« Pour l’EP, on a mis une grosse année. On l’a fait à notre rythme, dans nos studios qui ont plus des gueules de garage. Après les derniers 6 mois de boulot intensif, on a sélectionné 5 morceaux, mais on en a un peu plus dans les cartons. On a gardé les morceaux qui nous donnaient vraiment satisfaction« .

Des choix pas toujours simples à faire lorsqu’il y a, en plus, une volonté de tirer le « presque kitsch » vers des choses qui ne sonnent « comme rien d’autre » : « On aime bien donner des repères très évocateurs. Comme des sons de synthés très marqués, très connotés, très connus, et face à ça mettre un son de guitare très travaillé. On donne un repère pop, presque kitsch voire too much au morceau, puis on apporte quelque chose qui sonne comme rien d’autre. Quelque chose de plus réfléchi et plus sophistiqué. Du coup, à la première écoute, tu peux avoir l’impression d’écouter un truc complètement bateau et 100 fois entendu, mais en réalité, en contrepartie, tu trouves entre lignes un truc beaucoup plus travaillé« .

Mirage Club

Ce que cherche Mirage Club, c’est ce moment surréaliste, ce mirage musical qui les fait sortir du réel et transporte la foule : « Lorsqu’il se passe un truc, quand on a ce truc particulier qui ressemble à rien d’autre… on cherche à l’accentuer, on essaye de le pousser dans les moindres détails pour amplifier ce truc qui nous a fait vibrer« .

Pour arriver à leur fins, Pierre et Maxime se sont trouvés les meilleurs exemples possibles : « tout ce que les groupes comme Phoenix ou Jamaïca ont en commun c’est le côté sophistiqué qu’il y a dans le son et le côté créatif dans les techniques de production. Le but est toujours le même : trouver de nouvelles idées. Ça passe par exemple par la recherche d’une manière d’utiliser un son de piano ou un son d’orgue pour en faire une basse, et le traiter comme une guitare. C’est un métissage qu’on a en France et ce depuis les années soixante avec Pierre Henry et François de Roubaix penchés sur le côté ingénierie et créatif du son« .

Un clip sportif

Les Mirage Club sortent leur premier clip ce 20 septembre. « Droppin My Bones » est réalisé par Greenfilms et comme Pierre et Maxime le disent, « C’est pour bouger », « C’est même du sport ! Heureusement qu’avant de faire de la musique on était des athlètes de haut niveau, sinon on n’aurait pas pu » plaisantent-ils. « On voulait quelque chose très esthétique et de très léché pour apporter un quelque chose de l’ordre du mirage. Le réalisateur a eu cette idée de jouer sous l’eau. La façon dont on arrive sous l’eau est d’abord hyper réaliste puis on passe d’un coup dans des plans spectaculaires avec la piscine, c’est le coté mirage« .

Pour le choix du morceau, c’est avant tout une envie de secouer la tendance musicale. « Aujourd’hui on entend peu de rock alors on a poussé ce morceau. « Droppin My Bones » est eighties, bien too much, exagéré et ostentatoire, mais la construction est très travaillée par rapport aux classiques des années 80« .

Venez assister à la release party

On vous file des invites pour la release party de l’EP Limousine prévue le 22 septembre au Showroom Serge Blanco à Paris. En tout: 10 invitations avec +1, vous repartirez même de la fête avec des CD de Mirage Club et des stickers exclusifs. Envoyez-nous des mots doux à Contact@greenroom.fr avec MIRAGE CLUB en titre.