Music par Greenroom 15.09.2016

BOOM ! Les 11 artistes de la GreenRoom des Transmusicales 2016 sont là

BOOM ! Les 11 artistes de la GreenRoom des Transmusicales 2016 sont là

Les 38èmes rencontres Trans Musicales de Rennes c’est du 30 novembre au 4 décembre… à Rennes, évidemment.

Vous savez quoi ? On ne va pas vous pré-mâcher le travail. On vous donne le très strict minimum, cliquez sur les images et allez tout écouter par vous-même. Les Transmusicales c’est aussi une aventure personnelle. Celle qui vous pousse à aller vous informer sur qui sont vraiment les artistes que vous allez voir et dont, la plupart du temps, vous n’avez jamais entendu parler, jamais entendu la musique non plus.  Cette année, la GreenRoom a de la gueule, disons-le. Ça se voit au premier coup d’oeil, ça s’entend des les premières écoutes. Prêts ? Allez, foncez écouter notre line-up de rêve. Et n’oubliez pas que vous les aurez-vu aux Trans en premier. Rendez-vous du 30 novembre au 4 décembre prochains, et par ici la billetterie !

1TRANSdasmorta

Das Mörtal commence son parcours à Berlin, il y a quelques années déjà. Inspiré par des
artistes tels que Steve Moore et Aphex Twin, le producteur concocte un son obscure et
nostalgique, mélangeant habillement des influences qui passent de la techno allemande
aux trames sonores de films d’horreur et de science-fiction.

2DJYENDE

DJ YENDE naît en Belgique d’une mère Russo-Congolaise et d’un père sénégalo-belge.
Il est très vite attiré par la musique ! Dès l’adolescence, il travaille pendant toutes ses vacances pour pouvoir s’acheter des 45 tours. La particularité de ses mix réside dans un mélange de sonorités explosives sans folklore. Ses influences sont le Kuduro, l’électro, le rap et le rock.

3emprenard

Duo electro créé par deux jeunes frères issus d’une scène plutôt rock/noise,
Empereur Renard sait jouer sur la dynamique et les contrastes. Un set up original
puisque Carl manie contrôleurs, platines et scratchs, et Renaud une guitare aux sons
noisy comme doux et mélodiques, rappelant des sons daftpunkiens des débuts. Sur
scène, énergie est maître-mot…

4garance

DJ Garance a grandi à Genève, à l’époque florissante des squattes, elle se lance très vite dans l’exploration du monde de la nuit,attirée par son côté émotionnel, sauvage, violent…par les rencontres instinctives, les personnages excentriques , et la musique électronique, véritable bande­‐son de la vie des noctambules.

5GORDON

Le DJ et producteur français Gordon est longtemps resté caché aux yeux du grand public. En 2010, une rencontre va être décisive, celle avec le label InFiné, qui le prendra rapidement sous son aile. Précédemment connu sous son alias Gordon Shumway, il a démarré sa carrière en remixant des artistes tels que Oxia, Bertrand Burgalat, Aufgang, Blind Digital Citizen ou encore Sinner DC. En 2012, il sort son premier EP sur Aesthetic Circle Records et contribue, en 2014, à la compilation « Club InFiné », pour laquelle il livre l’excellent « Sweet September Rain ». Ses mixes et podcasts sont de réels voyages à travers les genres. En février 2015, il présente l’EP Bleu Merle sur InFiné qui prend une direction résolument plus dancefloor et affinée. L’EP donnera vie à un live réalisé avec le scénographe Julien Appert (MODLL) : une création visuelle qui amène ue touche de végétation dans la noirceur des clubs. Après une deuxième sortie qui a pris la forme d’un EP 4 titres intitulé Coelacanthe en novembre dernier, Gordon prépare déjà un 3ème EP. Il sortira cet hiver, toujours sur InFiné.

 

6Ibaaku

Ibaaku, dernier d’entre les noms qu’il s’est donné, est un artiste en mouvement, éthéré, propulsé par un éclectique et insatiable appétit du son. Son itinéraire créatif, précocement entamé à Thiès par la pratique du clavier et de la clarinette, l’a progressivement mené vers différents genres qu’il habite, hip-hop, soul, jazz, folk, toujours momentanément, toujours à leurs frontières.

8KHIDJA

Cette fusion des styles est ce dont Khidja est question, avec un son en constante évolution, sautant d’époque en époque et de genre en genre. C’est en collectant et en absorbant de la musique aux quatre coins du monde depuis des nombreuses années, qu’ils trouvent finalement un intérêt dans les racines de leur pays d’origine : la Roumanie. En 2016, ils ressentent une nouvelle envie de faire évoluer leur musique, dans un genre hybride qui les représentent davantage. Imaginez les éléments qui décrivaient leur musique dans la passé, renforcées par plus de drums et de de sonorités électroniques.

9Muuu

Sous le pseudo MUSHXXX, l’artiste Minju Lee propose des sets oscillants entre la nu-­disco et la deep house. Issue à l’origine du milieu de la mode où elle continue à évoluer en tant que mannequin , son ultra énergie communicatrice et son interaction avec le public font d’elle la DJ la plus en vogue à Séoul. MUSHXXX est capable de faire vibrer et d’enflammer n’importe quel dancefloor ! Elle travaille actuellement sur un nouveau projet trans­‐media intitulé «MNM».

10notwavi

Précédemment connu pour son travail au sein du duo WALLS, Alessio Natalizia, jeune producteur italien installé à Londres, sort en 2013 « Umwelt » un premier LP sous le nom de NOT WAVING.

11owl

De sa Suède natale, Owl Vision a tiré le goût de paysages sonores majestueux, amples, froids. Père déclaré d’une « death electro », prolongement et futu de la dark electro, Owl Vision est reconnu pour ses compositions et remixes qui mélangent mélodies sombres, basslines puissantes et rythmes métalliques étrangement dansants.

12UVB

UVB 76 est un jeune duo français qui rassemble les compétences de Tioma Tchoulanov – étudiant en master musicologie à Paris VIII – & Gaëtan Bizien – graphic designer et artiste vidéo.Evènements musicaux en club ou concerts plus expérimentaux, la formation se veut pluridisciplinaire et tente régulièrement d’inscrire la vidéo au sein de ses différentes prestations.