JE RECHERCHE
Le Ministry Of Sound, 25 ans de fête à 150 dB

Le Ministry Of Sound, 25 ans de fête à 150 dB

Un quart de siècle, ça se fête. Alors quand le Ministry Of Sound est sur le point de souffler sa vingt-cinquième bougie, il fait les choses en grand. À l'occasion de son anniversaire, le club mythique invite le Norvégien Todd Terje à se produire en live.

Club, label, station de radio... Le Ministry Of Sound est aujourd'hui une véritable corporation, reconnue dans l'univers musical. Le club, ouvert depuis 1991 célèbrera son vingt-cinquième anniversaire le 3 septembre.

ministry-of-sound-logo-1

Pour la petite histoire

L'histoire ne commence pas au Royaume-Uni comme on pourrait le croire, mais sur le continent américain. Au milieu des années 80, Justin Berkmann, fondateur du Ministry Of Sound, quitte sa terre natale pour rejoindre la Grosse Pomme. Il y découvre alors le Paradise Garage, premier club underground de New York, et s'y rend chaque semaine voir des légendes comme Larry Levan, Frankie Knuckles et Nicky Siano. Point de rendez-vous des noctambules amoureux de la musique, le Paradise Garage est célèbre pour avoir développé la culture du Djing en plaçant notamment l'artiste au centre de l'attention. Pendant les deux ans que Berkmann passe dans la plus grande ville des Etat-Unis, le DJ développe son jeu de main sur les platines, et surtout son amour pour la House. En 1987, il retourne à Londres, imprégné d'une culture musicale flambant neuve. La même année, le fameux Paradise Garage ferme ses portes. Il servira un peu plus tard d'inspiration pour le DJ et son Ministry Of Sound.

150 décibels dans un entrepôt de bus

De retour dans son pays natal, Justin Berkmann passe derrière les platines du Summer of Love, les célèbres raves acid house. Mais c'est sa rencontre en 1989 avec les entrepreneurs James Palumbo et Humphrey Waterhouse, qui permet au DJ de réaliser son rêve deux ans plus tard. En 1991, à une époque à laquelle la soif des clubbers pour la dance music se fait de plus en plus grande, les zones rurales du sud de l'Angleterre et les zones industrielles du nord du pays deviennent le nouveau lieu de rendez-vous des raves et des courants électroniques plus "underground". Justin lui, baigne dans cet univers depuis quelques années déjà. Le 21 septembre, il réalise son rêve inspiré du Paradise Garage et ouvre au public les portes de son propre club, le Ministry Of Sound. Installé dans un ancien entrepôt de bus, le club mise pratiquement tout sur la qualité sonore. Il s'offre les services de l'expert Austen Derek, qui y installe un système son envoyant dans les 150 décibels (pour vous faire une idée, la moyenne d'un club est de 105 dB).

Un quart de siècle, ça se fête

Depuis son ouverture il y a un quart de siècle, le club n'a cessé de gagner en popularité. Et comme il a toujours aimé faire les choses en grand, il célèbrera son vingt-cinquième anniversaire le 3 septembre, lors d'une nuit effrénée. Ont répondu présents le Norvégien target="_blank">Todd Terje, placé devant les Daft Punk dans la liste des "25 DJ qui dirigent le monde" selon le magazine Rolling Stone, mais également l'Anglais target="_blank">Greg Wilson, acteur sur la scène électronique de Manchester depuis les années 80, et aujourd'hui très présent sur la scène disco et dance. Seront aussi de la party Justin Berkmann évidemment, target="_blank">Dan Beaumont, target="_blank">Terry Farley, target="_blank">Luke Solomun target="_blank">PBR Streetgang, target="_blank">Los Suruba, target="_blank">Ewan Pearson, Tim Sheridan et bien d'autres. Tous se répartiront sur les quatre salles du club : The Box, la 103, The Loft, et la Baby Box.

width="100%" height="450" frameborder="no" scrolling="no">

Vous mourrez bien évidemment d'envie d'être de la fête. Ça tombe bien : on offre des places.