JE RECHERCHE
Ces documentaires qui t'en apprendront plus sur le rock que tes parents

Ces documentaires qui t'en apprendront plus sur le rock que tes parents

Et que tes grand-parents 

Les rockeurs de 2016 sont tous des naufragés. La grande époque est passée, l'electro et le hip-hop dominent clairement l'époque et seuls les anciens en connaissent un rayon sur le rock, le vrai. Mais c'est pas grave : le rock reste un sujet vaste, avec toutes ses branches et dérivés. Il englobe des tonnes de références et s'étale sur beaucoup d'années. Pour se souvenir et se remplir le crâne, on a sélectionné une liste non exhaustive mais ultra-intéressante de documentaires à voir pour parfaire sa rock culture. 

Woodstock (1970)

Réalisé par le spécialiste des documentaires du vieux rock Michael Wadleigh, ce film retrace les trois jours du festival emblématique qu'a été Woodstock. Oscar du meilleur film documentaire, on y voit les préparatifs, l'arrivé en masse du public, la déclaration de zone sinistré et surtout les concerts. La folie que représentait le rock à l'époque, chaque prestation a sa particularité. De Jimi Hendrix à Santana en passant par Joe Cocker ou The Who tout se vaut. Ce documentaire est un classique car Woodstock est un classique.

Sugar Man (2012)

Au début des années 1970, un musicien aux paroles contestataire, Sixto Rodriguez, enregistre deux albums sur le label Motown. Aucun des deux ne se vend bien, à la suite de cela Sixto disparait. Il se serait immolé sur scène, cela fait en tout cas partie des rumeurs persistantes qui se répandent. Sans qu'il le sache, ses albums ont un large succès en Afrique du Sud. Ses chansons deviennent même des hymnes contre l'apartheid. Le documentaire suit donc deux fans, venant du Cap, enquêtant sur la disparition du chanteur. Et tout ce qu'on découvre est tout simplement génial.

Cocksucker Blues (1972)

Un des documentaire les plus controversé de l'histoire, notamment pour des scènes où l'on s'envoit en l'air dans un avion, et des scènes montrant l'excès et la débauche d'un groupe alors sur le toit du monde : les Rolling Stones. En 1972, ils commencent une tournée en Amérique du Nord pour promouvoir leur album Exile On A Main Street. Les scènes se mélangent, montrant la vie de rockstar entre grosses soirées et solitude, fatigue et extase scénique. Le film n'est jamais sorti. Le groupe s'opposant à la sortie en voyant le résultat. Heureusement, le film se trouve facilement sur internet.

En voici la première partie :

Meeting People Is Easy (1998)

Le réalisateur Grant Gee a suivi le groupe Radiohead pendant leur tournée après la sortie de OK Computer. Entre live et backstage, on suit Thom Yorke et ses potes alors que tout le monde s'emballe autour de OK Computer, un album qui pour le chanteur a été porté aux nues par le public et la critique.

When You're Strange (2009)

Réalisé pas Tom DiCillo et narré par Johnny Depp, ce documentaire retrace la carrière d'un groupe indissociable de son chanteur : The Doors. Essentiel pour comprendre l'évolution de Jim Morrison de ses débuts sur scène dos au public, timide, aux concerts complément hallucinants où le "Lizard King" se prend pour un chaman, joue avec son public et exhibe des parties de son corps assez choquante pour l'Amérique puritaine de l'époque.

No Direction Home (2005) 

En réalisant ce documentaire sur Bob Dylan, Martin Scorsese montre l'impact de se dernier sur la musique actuelle. Commençant avec des chants contestataires avant de passer à la guitare l'électrique, tout ce qu'a entrepris Dylan s'est transformé en or. On y voit son arrivée à New York en 1961 au coeur du Greenwich Village jusqu'à son accident de moto en 1966. Cette courte période montre son ascension devenant un des piliers de la musique américaine. Beaucoup copié mais jamais égalé.

The Story of Wish You Where Here (2014)

Ce documentaire ne retrace pas simplement l'histoire de l'album Wish You Were Here des Pink Floyd, il aborde aussi leur carrière en entier. Deux ans après Dark Side Of The Moon le groupe doit se remettre au travail, mais difficile de trouver l'inspiration quand on vient de vendre des millions d'albums. Se concentrant sur le processus de création, les thématiques recherchées par le groupe, les différents choix à faire pour donner vie à ce nouvel album... ce docu puise finalement dans l'histoire intime de la formation. Wish You Were Here album est l'un des plus personnel du groupe. John Edginton montre les faiblesses, les regrets, le génie, l'expérimentation, le talent et tout ce qui fera de Wish You Were Here un album si particulier.

Amy (2015)

Superbement réalisé par Asif Kapadia, ce documentaire revient sur la magnifique et tragique carrière d'Amy Winehouse. Sa voix hors norme, son talent d'écriture et bien d'autres choses en faisaient la nouvel Etta James. Ses addictions en ont décidé le contraire. Une étoile filante, deux albums Frank (2003) et Back To Black (2007) avant de lentement sombrer... jusqu'à ce 23 juillet 2011, la faisant rejoindre le très privée Club des 27. Un must see.

 

It Might Get Loud (2008)

Ce documentaire voit le rock à différentes époques et sous un point de vue alternatif, la guitare électrique est au centre de ce documentaire. Pourquoi cet instrument est inhérent au rock ? Davis Guggenheim y répond au travers de la rencontre entre trois guitaristes, Jimmy Page de Led Zeppelin, The Edge de U2 et Jack White de The White Stripes. Cherchant à comprendre ce qui fait le style d'un guitariste mais s'intéressant aussi aux époques et aux lieux dans lesquelles chacun ont évolué. Que ce soit dans le Londres des années 60, le Dublin des années 80 ou le Detroit des années 90, le rock y a été présent, et il a changé beaucoup de choses.

Dig ! (2004)

Ce film suit sur 7 ans deux groupes de rock psychédélique issus de la même génération, les Dandy Warhols et le Brian Joneston Massacre. Les deux groupes, amis à la base, vont évoluer chacun dans un sens. Entre productions d'albums, procrastination, prise de stupéfiants, problème d'alcool, tout va mener ces deux groupes à devenir peu à peu rivaux.

Bien entendu, il ne s’agit que d’une sélection, alors s’il n’est pas cité n’hésite pas à partager avec nous ton docu favori.

 

Crédit Photo - ©Jonathan Stathakis/Authentic Hendrix