Music par Mathilde Martin 07.08.2016

Ces documentaires qui t’en apprendront plus sur la musique électronique

Ces documentaires qui t'en apprendront plus sur la musique électronique

De la techno à la house en passant par le new beat et le gabber, passionnés de musique ou simples curieux, vous devriez tous y trouver votre compte.

Aimer la musique c’est bien, connaître son histoire c’est encore mieux. En ce qui concerne la musique électronique, on trouve pas mal de bouquins très complets sur le sujet avec énormément de références. Mais si vous n’êtes pas friands des pavés de plus de 100 pages, d’autres possibilités s’offrent à vous. C’est pourquoi, on a sélectionné une dizaine de documentaires pour apprendre vite et sans se fatiguer.

Modulations : Cinema for the Ear (1998)

Réalisé par Iara Lee, il remonte à la source même de la musique électronique. De l’écriture du manifeste de Luigi Rossolo, L’Arts des bruits en 1913, à l’invention de la « musique concrète » de Pierre Schaeffer en 1948, en passant par la conception du premier synthétiseur en 1964 par Pierre Moog ou encore l’apparition des premières machines Roland au début des années 80. Pères fondateurs, et pionniers de la house et de la techno racontent la longue histoire de l’électro. Ce documentaire a donné suite en 2000 au bouquin Modulations : A History of Electronic Music.

The Sound Of Belgium (2012)

Réalisé par Jozef Devillé, il conte l’apparition du New Beat en Belgique à la fin des années 80, jusqu’à sa prolifération sur toute l’Europe. DJ, disquaires, producteurs et clubbers retracent l’histoire de ce phénomène musical qui a marqué toute une génération, ainsi que la culture populaire belge. The Sound Of Belgium a remporté plusieurs prix l’année de sa sortie, dont ceux du Festival International du Film de Flandre-Gand et du Festival international du film documentaire d’Amsterdam, ainsi que le Red Bull Elektropedia Special Vanguard Award. En 2013 il raffle également l’Ensor du meilleur documentaire.

Berlin, le mur des sons (2014)

Lors de la chutte du Mur en 1989, les jeunesses de Berlin Est et Berlin Ouest se rassemblent autour de la musique. Les No Man’s Land deviennent des lieux de regroupement illégaux où les noctambules, euphoriques, expriment un nouveau sentiment de liberté à travers la musique électronique, et plus précisément la techno. Centrales électriques, manufactures, bunkers et autres terrains désaffectés se transforment en « club » à la nuit tombée. Ce documentaire de Felix Denk, Rofl Lambert & Sven von Thülen est basé sur leur livre Der Klang der Familie. Il célèbre en quelque sorte le vingt-cinquième anniversaire de la chute du Mur, et rappelle les liens étroits entre techno et politique.

Feiern : Don’t forget to go home (2006)

Nouveau passage par Berlin, mais à une époque beaucoup plus proche. Maja Classen dresse un portrait très intimiste de la scène électronique berlinoise des années 2000, et de tout ce qui l’accompagne au quotidien. On y croise Ricardo Villalobos, Luciano, ou encore Ewan Pearson.

Bienvenu au club : 25 ans de musique électronique (2013)

Ce documentaire fait honneur à la techno à l’occasion de son vingt-cinquième anniversaire. Son réalisateur, Dimitri Pailhe, nous fait revivre de grands moments de la musique électronique à travers des images d’archives exceptionnelles. On retrouve un Laurent Garnier DJ à l’Hacienda, Ivan Smagghe et Chloé en pleine Pulp, ou encore Manu le Malin lors des premiers afters parisiens.

Universal Techno (1996)

Dominique Deluze a regroupé les grands acteurs de la scène électronique de Détroit. De Juan Atkins à Derrick May en passant par Kevin Saunderson et Jeff Mills, sans oublier le mouvement Underground Resistance, chacun raconte comment celle qu’on surnomme la Motor City a poussé la techno hors des frontières.

Heretik System – We Had a Dream (2010)

Free parties, raves dans la gare de fret de Bercy ou à la piscine Molitor, rien n’effraie le collectif Heretik System qui compte parmi les piliers de la scène electro underground en France. Dans ce documentaire, Damien Raclot-Dauliac rassemble dix ans d’archives autour d’un collectif qui a voulu rendre la fête gratuite et surtout libre.

Gabber (1995)

Lola de Musica plonge dans milieu hardcore de Rotterdam des 90’s, et y découvre le gabber et ses mecs survoltés en survêtements, qui dansent le hakken sur des sons à plus de 250 bpm. Apparu dans les années 90, ce genre musical descendant de la techno hardcore est la réaction à contre-courant d’une commercialisation massive de l’EDM. On y retrouve des légendes du genre, comme DJ Ruffneck et Paul Elstak.

Music Is My Drug : Psychedelic Trance (1996)

Martin Meissonnier & Jean Jacques Flori offrent un documentaire psychédélique sur la scène psy-trance et la goa, du Japon à l’Angleterre en passant par Israël.

The Chemical Generation (2000)

Amateur d’acid house, Boy George prend les rênes de ce documentaire qui retrace l’histoire des raves et de la culture club en Angleterre.

Bien entendu, il ne s’agit que d’une sélection. Cette liste n’est pas exhaustive, alors s’il n’est pas cité n’hésitez pas partager avec nous votre docu favori.