Music par Greenroom 02.09.2016

Boogie Vice invoque le cool pour sa Mixtape estivale « One Summer Night »

« J’ai imaginé un set genre coucher de soleil qui continuerait jusque tard dans la nuit ».

 

EXCLU- Il existe des êtres plus chouettes que d’autres et Boogie Vice en fait partie. Chouette dans le sens aimable, sans prise de tête et avec la seule volonté de transformer sa compassion pour les bons beats en mixes fédérateurs. Après un passage solaire et remarqué sur la Greenroom de Solidays en juin dernier, Boogie Vice nous a compilé une Mixtape estivale débridée. « Pour cette mixtape j’ai imaginé un set un peu comme aux solidays genre coucher de soleil, qui continuerait ensuite jusque tard dans la nuit, le tout raconté en 1h! » Et voici ce que ça donne !

Laissez-vous porter, et voici en bonus les commentaires de Boogie Vice sur chacune des nuances du mix.

 

Le sample ultra solaire d’Obas Nenor

« On commence tranquille avec un truc bien frais dans un lieu un peu perdu dans la nature, avec un gros soundsystem et un soleil de plomb, pendant que ce track des Carter Bros vous fait penser que la vie est agréable. Les mecs de Detroit Swindle et leur crew du label Heist Recordings font des merveilles depuis quelques années et les 2 tracks qui suivent commencent à faire gigoter les premières robes à fleurs et les paires de Vans. Le soleil descend et le sample ultra solaire d’Obas Nenor vous fait aimer tous ceux qui vous entourent ».

 

douceur et introspection

« Un peu de douceur et d’introspection alors que la lumière se teinte de rouge et de pourpre, et le français Fatima Yamaha régale avec un morceau de son album Imaginary Lines« .

 

Funky, Discofunk, cool

« Ça y est le soleil est couché. Un bon coup de subs avec les sorties toujours efficaces et funky du label Dirtybird, et la discofunk du plus cool des belges Kolombo« .

 

Bassline phénoménale

« La nuit prend son rythme de croisière avec la bassline phénoménale de l’edit de Jimpster« .

 

house organique

« On part se balader entre les arbres alors que résonne la house organique de Catz ‘n Dogz« .

 

Douces harmonies

« Retour devant les enceintes, les yeux des danseurs se ferment et les lèvres se pincent sous les douces harmonies de Wielki, un autre frenchy ».

 

Du baume au coeur

« Il commence à être tard mais ça jack comme à Londres sur la UK House du label Simma Black, et les infras de Kollektiv Turmstrasse redonne du baume au coeur pour la dernière ligne droite ».

 

Un petit classique pour les connaisseurs

« Un petit classique de Dekmantel fait sourire les connaisseurs, et les premiers rayons du matin éclairent les lunettes de soleil alors que le piano à la « Gipsy Woman » du track de Sebastien Léger fait sourire tous les hédonistes encore présents ».