Music par Greenroom 13.07.2016

Technophiles : Une centrale de la Guerre Froide accueille un nouveau musée de la Techno

Fondateur du temple Tresor, Dimitri Hegemann installe sa galerie dans le grand Kraftwerk Berlin, en plein centre de la capitale.

L’Allemagne continue de faire rêver les technophiles et accueillera cette année un nouveau musée de la Techno, venant concurrencer son homologue secret de Detroit. Après l’annonce de l’ouverture du Museum of Modern Electronic Music (MOMEM) à Francfort prévue pour 2017, c’est au tour de Berlin de gâter les grands amoureux des grosses basses avec l’installation du Living Archive of Elektronika — un nom encore temporaire. Cette belle nouvelle coïncide avec les 25 ans du Trésor, véritable institution plus ancienne que le Berghain. C’est d’ailleurs le fondateur du Trésor Dimitri Hegemann qui est à l’origine du projet.

Kraftwerk Berlin : nouveau QG de la Techno

Le musée sera accueilli par le Kraftwerk Berlin, une centrale électrique de 8000 m² au centre de la capitale, datant de la Guerre Froide. Après avoir servit de terrain de jeu lors d’évènements culturels de grande ampleur comme le Berlin Atonal, ce hangar parfaitement underground abritera la future galerie dédiée au genre originaire de Detroit  d’ici la fin de l’année.

Le musée proposera une bibliothèque interactive, une avenue d’expositions le long de Buelowstrasse, des résidences d’artistes, un espace studio. Dans sa dernière interview accordé à Star2, Dimitri Hegemann explique être conscient que mettre cette culture alternative en valeur pourrait lui faire perdre de son dynamisme, mais c’est selon lui un risque à prendre.

  • © Photo : Kraftwerk Berlin