Music par Antony Milanesi 12.07.2016

Le guitariste des Franz Ferdinand est un petit menteur égoïste et tant mieux

Nick McCarthy a annoncé qu’il quittait les Franz Ferdinand pour raisons familiales. Et le lendemain il revient comme une fleur, avec un groupe où c’est sa femme qui chante. Osé.

Après 14 ans de loyaux et très bons services dans Franz Ferdinand, le guitariste historique du band Nick McCarthy a dit stop, ciao, basta, « I quit » . Après 4 albums en 10 ans et même un cinquième disque sous le blase de FFS (Franz Ferdinand et Sparks), on avait un peu fait le tour de la question. Donc pourquoi pas. Sauf que voilà : Nick dit que s’il se barre, c’est pour raisons familiales. Il veut se consacrer à sa famille. « Nick a une jeune famille et ne veut pas s’en éloigner pendant une si longue période » explique-t-on du côté du groupe, qui s’apprête à enregistrer un nouvel album. Dit comme ça c’est honorable. Sauf que c’est à moitié du bullshit.

Au lendemain de l’annonce, c’est le come-back. Nick jette un nouveau son sur la toile, ça s’appelle « Cracks in the Concrete » et c’est signé Manuela, a.k.a. le nouveau groupe de Nick McCarthy qu’il forme avec sa femme, Manuela Gernedel, chanteuse et parolière du projet.

Ça sonne pas mal, un peu à l’américaine, ambiance bas-les-c’, avec en fond toute l’influence indie de Nick. C’est bossé, c’est maîtrisé, c’est un poil old-school avec des sons rétros vraiment poussiéreux… mais on achète. Parce que c’est Nick, parce que c’est sa femme, parce que l’annonce de son départ des Franz a ravivé notre nostalgie et que les petits riffs de « Cracks in the Concrete » nous font du bien. Mais bon, quitter son groupe en prétextant que c’est pour se consacrer à sa famille, et finalement monter un groupe avec sa femme, c’est comme voter le Brexit et rester dans l’Europe.

  • Et sinon Nick avait également formé un side-project baptisé The Nice Boys en 2012, check this out.