Music par Gaspard Labadens 20.06.2016

C’était pas mieux avant : PNL sans Auto-Tune

Il fût un temps où N.O.S. et Ademo rappaient en solo et sans retouche. 

Il semblerait qu’il y ait un avant et un après pour PNL. L’après, tout le monde le connait : c’est 42 millions de vues avec « Le Monde ou Rien », l’apparition à We Love Green, la une de The Fader… L’avant, lui, est plus obscur. Et surtout… sans Auto-Tune. Il y a plus de 3 ans, N.O.S. de PNL sortait son album Calmement. Les histoires sont les mêmes, mais sans les instrumentales cloud rap et les logiciels de transformation vocale, ce n’est clairement pas le même son de cloche.

« Je suis pas un rappeur, sans vocoder je suis claqué » (Ademo, « Mowgli »)

De son côté, Ademo faisait aussi ses affaires. Dans les limbes d’internet réside « Ouais Ma Petite Gueule » parmi les nombreux anciens morceaux du rappeur de Corbeil-Essonnes. Mais après transformation « Auto-Tunesque », Ademo reconnaîtra lui-même dans « Mowgli » : « Je suis pas un rappeur, sans vocoder je suis claqué ». Si dire « PNL c’est cool » est sujet à controverse, « PNL c’est mieux qu’avant » revient en revanche à enfoncer des portes à ouverture automatique.

Pour The Fader, Mehdi Maizi de l’ABCDR Du Son se souvient : « Je me rappelle d’Ademo sur une vidéo de Guizmo que j’ai vue quelques années avant que leur premier album ne sorte. J’aimais le freestyle de Guizmo et [Ademo] rappait par-dessus. Il n’avait pas de cheveux longs à cette époque, c’était avant qu’il ait trouvé son look, et il n’était pas vraiment remarquable. Ce qui m’a impressionné c’est leur métamorphose. C’est comme s’ils étaient passés à travers un laboratoire de rap et en étaient ressortis meilleurs ». En voici un autre, ou Guizmo dédicace N.O.S. qui pose en freestyle.

« Ce n’est pas la partouze » (Booba)

Génies mystérieux pour les uns et opportunistes sans talent pour les autres, PNL n’a pas fini de diviser. Pourtant trois de leurs pairs, références ou nouveaux talents du rap français, ont plutôt l’air d’accord. Oxmo Puccino, interrogé aux côtés de Georgio, ne tarit pas d’éloges sur le tandem : « Je trouve que la rue n’a jamais été aussi bien chantée depuis longtemps. Ils ne sont pas dans la représentation ni dans le spectacle, ce qu’ils racontent est proche d’une réalité qui aujourd’hui a disparu sous les effets spéciaux à la demande du public. ».

« Il y a quelque chose de vrai dans ce qu’ils font » Georgio, rappeur du XIXème

Booba, ancien compère de Oxmo au sein du label Time Bomb, partage l’avis de ses deux homologues : « J’aime leur état d’esprit. Ce n’est pas la partouze : ils ne font pas de featurings avec tout le monde. Ils ne se mélangent pas. Comme à l’époque où il y avait Secteur Ä et les grandes familles du rap. Ils refusent les sollicitations médiatiques, ils n’ont pas été à Skyrock. Ils ont raison ».