Music par Gaspard Labadens 21.06.2016

Quand Tupac se faisait appeler MC New York

Un curieux blase pour un représentant légendaire de la West Coast. Le rappeur aurait eu 45 ans ce 16 juin 2016.

« Hit’em Up » de Tupac est sans doute le morceau le plus nourri en punchlines assénées à Notorious B.I.G.. Mais dans ce vestige légendaire de la rivalité Est-Ouest des 90’s se cachent des propos intrigants, notamment lorsque Tupac interpelle son rival : « Biggie, souviens-toi quand je te laissais dormir sur le canapé« .

À l’origine, Biggie et Tupac étaient en effet homies. D’ailleurs, avant de devenir l’emblème du rap californien, Tupac a poussé ses premiers cris à Harlem, le quartier cosmopolite de New York. C’est une des raisons pour lesquelles il était proche de son futur ennemi new-yorkais, Notorious B.I.G.. On peut même les voir freestyler ensemble sur certaines vidéos.

biggie-et-tupac-2002-01-g

Mais il faut remonter plus loin encore pour découvrir le pot aux roses. Tupac, emblème et légende du rap West Coast, a sorti ses tous premiers morceaux sous le pseudonyme de MC New York. On peut d’ailleurs le voir déambuler dans les rues de la Grosse Pomme dans la vidéo ci-dessous. En outre, lorsque il vivait à l’Est, le futur symbole gangster menait une vie légèrement moins thug. Inscrit à la Laurence Dunbar High School de Baltimore, il y étudiait, la poésie, le théâtre, le jazz et le ballet.

Outre cette anecdote, des mystères bien plus obscurs posent des questions sur les circonstances de la mort de Tupac. Un meurtre commandité pour certains par Biggie, pour d’autres par son manager Suge Knight à cause d’une affaire de royalties dues à l’artiste, ou encore pour les plus farfelus par Tupac lui-même, qui aurait simulé sa propre mort. Et ce n’est sûrement pas le Biopic qui lui est consacré, à paraître le 11 novembre aux Etats-Unis, qui éclaircira ces interrogations. Malgré tout, on va quand même foncer le regarder.

Quand Sneazzy rend hommage à Tupac sur « Amaru », ça pique.