JE RECHERCHE
Disclosure balance un nouvel EP sans prévenir

Disclosure balance un nouvel EP sans prévenir

Un 3 titres avec deux Radio Edit. Le duo anglais compte bien conquérir les ondes une nouvelle fois.

Pourquoi faire "future" quand on peut faire "house" ? Les Disclosure font un petit retour aux sources sur leur tout dernier EP Moog For Love, arrivé un peu comme une fleur sur la toile. Plus l'EP avance, plus on plonge dans une house classique, voire à l'ancienne. Une sortie surprenante pour un tandem d'un tel renom, mais qui s'écoute et se danse sans rechigner. Les Anglais n'ont rien inventé sur ce coup-là, mais la simplicité s'avère efficace.

Un invité de renom, tout aussi old school que ce trio de tracks s'impose sur ce court EP : Al Green à travers un sample bien tassé. Disclosure a aussi phagocyté son compatriote Eats Everything sur le morceau éponyme du projet. Le producteur dance amène sa patte énergique à "Moog For Love".

Vous l'aurez compris, cet EP ait été composé principalement avec un synthétiseur Moog. RIP Robert.