Music par Greenroom 13.06.2016

Mura Masa plonge Foals dans un remix glacé

En renversant le titre « Night Swimmers »  issu de l’album What Went Down.

Mura Masa était de passage au festival We Love Green les 4 et 5 juin derniers dans la gadoue du Bois de Vincennes. Ceux qui l’ont vu ont adoré. C’était même le coup de cœur de Jessy, Sophie, Eric et Anne venus au festival pour voir le concert annulé de L’Impératrice. Au moins Mura Masa a-t-il sauvé les meubles et pas qu’un peu. Les organisateurs de We Love Green assuraient avant la fête que la musique du jeune producteur britannique « briserait les cœurs tant son électro hip-hop chamanique ravit l’esprit et sa gueule de jeune crooner enflamme les corps». L’heure est venue de s’enticher à nouveau du beau gosse qui s’octroie le droit de démonter le « Night Swimmers » de Foals, issu du dernier album du quintette What Went Down.


Le résultat est sacrément osé. Mura Masa fait ce qu’il veut de la voix de Yannis Philippakis et déstructure l’envolée limpide du morceau le plus fleur bleue du dernier album des Anglais. Sans les enchevêtrements brûlants qui lient basse, guitares et rythmes fous sur tous les tubes de Foals, l’édit s’inscrit étrangement dans la continuité des propres remixes du groupe, ceux que bricole en solo Edwin Congreave, le cinquième Foals toujours planqué derrière ses claviers. Un titre devenu méconnaissable donc, mais qui fait une bonne passerelle entre le post math-pop-rock de Foals et l’allure Future Beat de Mura Masa, qu’on entend dans son tendre premier Maxi Someday Somewhere.