JE RECHERCHE
Vous êtes géniaux : paroles de festivaliers à We Love Green

Vous êtes géniaux : paroles de festivaliers à We Love Green

Et dire qu'on se passe tous les uns à côté des autres, sans se rencontrer. Il n'y a pourtant que des gens géniaux en festival, la preuve par 11 avec ces quelques mots de festivaliers pris sur le tas. Des compositeurs, des gens qui se trompent d'année, des bénévoles et même Hervé qui lit Harry Potter devant James Blake.

Lohengrin, « Diplo, surtout pour le fun »

Sans titre-1

Lohengrin a 22 ans, il est compositeur de courts-métrages. C'est un métier hyper intéressant mais à ce moment de la phrase vous vous demandez encore si c'est son vrai prénom. Et bien oui, pour de vrai. Lohengrin est également le titre d'un opéra de Wagner, mais ça, vous le saviez. « C'est Air qui m'a fait prendre ma place pour dimanche. Je suis un peu dégouté d'avoir raté LCD Soundsystem, mais je ne pouvais pas venir. J'ai vu Savages, c'était vraiment cool, et ce soir, on va aller voir Diplo, surtout pour le fun. C'est pas l'artiste de mes rêves mais ça va être punchy et ça, c'est cool. »

Jessy, Sophie, Eric et Anne « On voulait voir L'Impératrice »

Sans titre-22

« On vient surtout pour PJ Harvey mais on voulait vraiment voir L'Impératrice. On est dégoûté que ça ait été annulé ». « J'ai parlé avec un des membres du groupe, ils sont autant dégoutés que moi » prétend Eric. La troupe est là pour deux jours. « On ne voulait pas choisir entre samedi et dimanche. En revanche hier, c'était chaud avec la boue. Aujourd'hui ça va ». Coup de coeur commun :  Mura Masa. Il faut les croire, ils en parlent tous avec des étoiles dans les yeux.

Amin et Rim : « On est venu voir Nicolas Jaar ! »

Sans titre-4

Amin et Rim sont mari et femme depuis septembre 2012. Ils viennent du Maroc. Rim adore We Love Green par dessus tout. « Pour moi c'est un festival magnifique, unique dans sa manière d'envisager la festivité ». Sauf qu'elle préfère manifestement l'ambiance à la programmation. « On est venu voir Nicolas Jaar ! », qu'elle dit. C'était bien à We Love Green, mais l'an dernier. Je n'ai pas osé leur annoncer, on a parlé du reste. « J'aime bien cette ambiance, j'adore les couronnes de fleurs, le stand pour les fabriquer est cool. Je vois le festival évoluer chaque année, ça grandit bien, ça reste sain, sans tomber dans le trash comme d'autres festivals. Et puis cette année, la pluie, la boue ça donne un petit plus ».

Fanny et Foucauld : « J'ai fait confiance et je ne suis pas déçu »

Sans titre-5

Fanny et Foucauld ont 28 ans tous les deux. Et Fanny regrette le parc de Bagatelle : « C'était plus petit, c’était vraiment chouette. Là c'est quand même bien différent. Ce n'était pas obligatoire de grossir autant. Surtout pour nous faire revoir James Blake qui était là il y a 4 ans ». Foucauld réplique: « OK, mais ça nous permet de voir LCD Soundsytem ». Pas faux. « C'était fort chouette LCD ! » confirme Fanny.
Foucauld a acheté son billet les yeux fermés, littéralement : « Je l'ai pris avant que la programmation ne soit annoncée. J'ai fait confiance et je ne suis pas déçu. En plus c'est super de voir des groupes qu'on ne connaît absolument pas, c'est le principe du festival. Savages par exemple je ne connaissais pas, c'est hyper cool et ça permet de bien bouger son boule ».

Hervé lit Harry Potter devant les concerts

Sans titre-6

Vous avez sûrement aperçu Hervé. Près de la Grande scène. Impossible à rater. Il est le seul mec qui a assez de cran et de concentration pour être à We Love Green tout en restant le nez dans son livre. James Blake donne tout ce qu'il a et Hervé arrive à s'en détacher. Et ce n'est même pas un petit plaisir du dimanche. Déjà samedi il lisait. « C'était le tome 5, là j'en suis au 6 ». Hervé relit tous les Harry Potter. « Je les avais déjà lu en anglais et là, je les lis en français. Je suis grand-père et j'ai des petits enfant qui lisent Harry Potter. Donc je les relis pour en discuter avec eux. Je savais qu'entre chaque artistes il y aurait des pauses, alors j'ai pris de quoi lire ».

Hervé fait de la guitare et du piano. Mais là où le soixantenaire fait fort, c'est lorsqu'il parle de sa discothèque perso et de son chez lui.  « On doit avoir 2000 CD et autant de vinyles. J'habite dans un pavillon, il y a  3 étages et il y a un piano à chaque étage. Je passe ma vie à écouter de la musique, je vais à un concert par mois depuis 2004, lorsque j'ai commencé à accompagner mon fils en voir ». Les trois enfants d'Hervé jouent de la musique. James Blake, qui chante au moment de notre rencontre, ce n'est pas son style. Hervé l'appelle d'ailleurs "James Black". « En revanche je me rends compte que je n'ai pas assez écouté LCD Soundsystem. Je les ai redécouvert grâce à Arcade Fire que j'adore ». Pour info, Hervé vie à Drancy dans le 93, et le rap, ce n'est pas son truc. « J'accroche pas.  Mon groupe préféré c'était les Beatles. John Lennon pour la pensée et Paul McCartney pour la mélodie ». Hervé a déjà dévoré la moitié du tome 6 de Harry Potter. À ce stade, on ne sait toujours pas qui est le Prince de sang-mêlé. Il l'apprendra peut-être avant Air.  « Je les ai déjà vu trois fois grâce à mon fils qui a regardé le film Virgin Suicides ». Prenons-en de la graine. Ah, et pour ceux que ça intéresse : « Le tome 8 sort le 31 juillet. L'histoire se déroule 19 ans après le tome 7. C'est aussi J.K. Rowling qui l'a écrit, on peut le pré-commander, en anglais ». Thanks Hervé.

Baptiste, bénévole libéré 

Sans titre-7

Mine de rien, Baptiste avait un rôle central à We Love Green. Il était bénévole au stand de couronnes de fleurs, un grand symbole du festival s'il en est. « Je viens de finir de bosser, mais j'ai quand même pu voir vraiment pas mal de concerts hier soir. Aujourd'hui j'ai vu Superpoze, DâM-FunK, et j'étais devant pour Fatima Yamaha, sous le soleil, il faisait super chaud ». Ce soir il fonce voir Âme et Shanti Celeste, d'ici là :  « Je vais essayer de retrouver mes potes qui ne répondent pas ».

Propos recueillis par Antony Milanesi

-Photo de de couverture © Sarah Bastin