Music par Kerill Mc Closkey 05.06.2016

WE LOVE GREEN 2016 : LCD Soundsystem, bêtes d’affiche

WE LOVE GREEN 2016 : LCD Soundsystem, bêtes d’affiche

Sans surprise, LCD Soundsystem a conclu avec brio le premier jour du We Love Green à l’occasion de leur retour en France.

Il est vers minuit quand un petit moment de magie s’opère. Au sein de la chaleur suante de l’impressionnante foule parquée devant LCD Soundsystem à We Love Green, une douce et fine pluie s’est invitée. Au même moment, le groupe de James Murphy met tout son cœur dans le sensible « Home » et illumine leur boule de DJ.

Tous les classiques de LCD ont été joués

Peu importe les goûts de chacun, tous ont pu vivre d’autres grands moments lors du set facile de LCD, du funky « Us vs Them » à la confessionnelle « All My Friends », en passant par les impressionnants assauts électro de « Get Innocuous » et « Yeah ! ». Tous les classiques de LCD ont été joués, comme en 2010. Avec d’ailleurs peut-être trop de fidélité, au point de passer leur reformation comme un simple trip nostalgique. C’est clair : sur disque, LCD va devoir se réinventer, se remettre en question pour toucher une nouvelle fois à l’énergie éclairée et dans son temps de Sound Of Silver et This Is Happening.

Le trip nostalgique a quand même une sacrée gueule

Mais en attendant, le trip nostalgique a quand même une sacrée gueule. Dans sa retenue caractéristique, James Murphy règne sur son micro et chante gracieusement, bien mis en orbite par une bande qui connaît sur les doigts son sujet. Ça danse, ça saute, ça pleure. L’impression de se tenir face à un groupe et une discographie vraiment unique s’accentue à mesure que la setlist s’étoffe. Vu les milliers de personnes qui se sont foutus de choper tranquillement le dernier métro pour rester jusqu’à la fin du concert, le sentiment devait être largement partagé.

WELOVEGREEN_BASTIN_8382

James Murphy – Photo © Sarah Bastin

Faire s’embrasser les couples et s’égosiller les autres

Ces gens-là en tout cas ont eu raison, LCD Soundsystem ayant gardé le meilleur pour la fin avec un triplé gagnant « New York, I Love You » / « Dance Yrself Clean » / « All My Friends » qui fit s’embrasser les couples et s’égosiller les autres. La troisième notamment frappe toujours aussi fort en 2016 : inlassablement, elle monte, elle monte, elle monte jusqu’à un cri libérateur et fédérateur repris en chœur par le public. « All My Friends » est l’une des plus grandes chansons de la précédente décennie, mais aussi une grande chanson de festival. Ce samedi à We Love Green ne pouvait pas mieux terminer.

20160604WELOVEGREEN_BASTIN_8479

© Sarah Bastin

 


-Photos © Sarah Bastin